dimanche 14 septembre 2014

chacun son tour



Comme c'est agréable de mettre les pieds sous la table en rentrant d'une promenade dominicale et de n'avoir qu'à déguster ce que les autres ont préparé....


Petit gratin dauphinois concocté par l'aîné.... qui commence à cuisiner. 

J'apprécie les efforts, faits par l'aîné, pour nous régaler ..
Je suis contente qu'il se mette à la cuisine et.... ça me rassure!! il saura se faire à manger lorsque, plus tard, il se retrouvera tout seul ...

Bonne semaine à tou(te)s ..















9 commentaires:

  1. Je te félicite d'avoir su inculquer tes valeurs à ton grand. Précieux très précieux. Je n'ai pas su faire de même avec le mien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un bon début, j'espère qu'il continuera..^^

      Supprimer
  2. C'est important d'apprendre aux enfants à se débrouiller. Mes deux fils se débrouillent bien , mon second sait même coudre (je lui avait acheté une mac pour un anniv). Du coup tout cela lui sert puisqu'il se retrouve seul avec son fils. Quand à ma fille étudiante elle découvre que c'est bien de savoir faire tourner une machine , repasser cuisiner bref tout ce qu'il faut pour être indépendante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il faut bien les préparer, c'est important pour eux !! autant commencer tôt et savoir profiter des moments opportuns pour le faire..
      Je ne sais pas si il s'interesserait à la couture par contre ..^^ mais pourquoi pas !
      :-)

      Supprimer
  3. oh oui c'est important de savoir cuisiner, tout comme savoir utilisr un fer à repasser et une machine à laver :) Ca me rappelle la séance de démontage/remontage de pneu que mon papa m'avait offert un après-midi : il fallait selon lui que je sache au moins faire cela pour être tranquille en voiture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut savoir se débrouiller dans la vie alors autant leur transmettre ce que l'on sait: ça ne coûte rien et ça permet de passer du temps ensemble ...
      ;-))

      Supprimer
  4. Ah tiens, moi aussi j'avais eu droit à la leçon de changement de roue quand j'ai eu mon permis ... mais notre cour donnait sur une rue très passante, mon père s'est pris quelques regards indignés et quelques réflexions de gens qui n'avaient pas compris la situation et s'offusquaient de voir un homme, bras croisés, regarder une jeune fille lui changer une roue ...

    RépondreSupprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.