dimanche 25 octobre 2015

vivre de peu



Vivre de peu c'est mettre ses compétences au service de la famille. Ses compétences et ses connaissances.

Chaque membre de la famille a ses propres compétences. Parents mais aussi enfants.

Maintenant que nos enfants sont des adolescents, leurs compétences évoluent et se spécifient, si je peux dire comme cela.

La cadette a un penchant pour les animaux. Elles les adorent presque tous. C'est la première a caresser les chats/chiens des voisins (Nous n'en avons plus nous-même). A la maison, bien souvent, c'est elle qui au cours de la journée rend visite aux poules/ canes et les nourrit, ramasse les oeufs. Elle aide aussi au ménage et à la cuisine.

L'aîné, quand à lui est un des hommes forts de la maison. Je peux faire appelle à lui pour porter de lourdes charges comme lorsque je veux déplacer un meuble. Apprenti menuisier, il nous aide quand il y a une réparation à faire. Il aide beaucoup Papa.


Papa est aussi bricoleur que moi. Mais contrairement à moi, sa carrure lui permet de faire les gros travaux à la maison. Moi je me contente des finitions, généralement. La famille peut compter sur lui pour toutes les réparations basique de plomberie ( il vient refaire une fuite! ), d'électricité, et le gros oeuvre. Lorsque l'on a la possibilité d'aller faire notre propre bois de chauffage en forêt, il se munit de sa tronçonneuse et y va avec l'aîné. Il aime travailler à l'extérieur et s'occupe des arbres fruitiers et des fleurs.


De mon côté, je me débrouille pas mal en couture et cuisine. Ce qui est bien pratique pour le raccommodage, le reprisage, la déco, la confection de gâteaux et la préparation des menus. Je m'occupe des finances et les conserves sont mon domaine.

En unissant nos compétences, nous pouvons nous permettre de vivre en toute simplicité. Je dirais même que c'est cette vie qui nous permet d'avoir et d'acquérir autant de connaissances et de compétences.
Il y a tant de choses que je fais maintenant

et je continue à apprendre......











23 commentaires:

  1. cet article est très beau...dans une famille unie tout le monde participe et la vie est beaucoup plus facile, c'est quelque chose que j'essaie de faire comprendre aux miens qui compte un peu trop sur moi parfois! Chez nous je fais la cuisine, nous ne mangeons aucun plat préparé et j'aime aussi fabriquer des boucles d'oreille, c'est pratique pour confectionner de petits cadeaux d' anniversaire, je fais le ménage bien sur et mon mari s'occupe de l'extérieur. Mes enfants sont encore petits 4 et 8 ans mais de temps en temps ils mettent la table, et m'aident pour de petits travaux. Je vous souhaite une très belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pas toujours facile le partage des tâches .. mais un compliment ou un remerciement pour un geste fait et nos ados sont plus aptes après à recommencer. Au départ, il faut leur laissé faire ce qu'ils aiment et si chacun y met du sien, effectivement la vie est plus facile
      bonne fin de journée
      ;-))

      Supprimer
  2. BRAVO, je suis contente pour vous 4
    bon dimanche
    MC

    RépondreSupprimer
  3. Mais c est ainsi que nous vivions avec nos parents ,moi je m occupais des gâteaux,du ménage avec ma mère, j aidais au jardin ah le ramassage des légumes,mon frère et ma soeur aidaient aussi ,on allait au lycée a pied etc puis tout a change la surconsommation mais j ai l impression que nous revenons a ces valeurs anciennes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est ainsi que l'on faisait étant plus jeune.. et cela nous a bien aidé.. et on a vécu une belle jeunesse..
      :-))

      Supprimer
  4. belle famille, chez moi il en est tout autre, mon mari pas doué pour le bricolage, le jardinage ne l'intéresse pas (on n'a de toute façon pas beaucoup de terrain) donc en cas de besoins on doit faire appel à de la main d'oeuvre extérieure, un gouffre financier. Moi c'est cuisine, ménage et là je me rends compte que je sature, j'ai pris la mauvaise habitude de tout faire à la place des enfants...et ils en profitent même si les 2 grands ont 21 et 19 ans, j'essaye de changer le système et leur rappelle que leurs amoureuses ne seront pas à leur service ! agnès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on a toutes plus ou moins cette mauvaise habitude... ^^
      j'habitue l'aîné à faire plus par lui-même, à se responsabiliser.. hé oui, quand il quittera le nid autant qu'il sache se débrouiller en cuisine et lessive, non ?!
      :-))

      Supprimer
  5. Nostalgie, nostalgie ... La vie que tu décris PSoeur est celle que je vivais avec et chez mes grands parents. Je me dis que je cours parfois après cette vie "idyllique" à mes yeux. Du coup, j'essaye de remettre cela en place MAIS il est impossible de reproduire cela en tout point. J'ai par exemple abandonnée l'idée du jardin pour vivre (au maximum) de notre production de légumes. Mon homme gère les voitures, m'aide lorsque j'ai des charges lourdes a porter et avec des amis l'entretien du "gros" de la maison. Moi, c'est toute la gestion de la maison, des comptes, du jardin, de l'administratif ... bref un couple "traditionnel".

    Notre vie est le "tout fait maison", produits locaux et de saison, s'émerveiller des choses "simples et jolies" de la vie, J'ai pris aussi le "système de comptes" de ma gdmère et de ma mère. Il nous suffis de peu pour être bien. Et lorsque nous arrivons a faire plus et bien cela nous réjouis, je pense que nous le vivons et ressentons plus intensément.

    J'ai réussis avec le temps à faire le point régulièrement sur notre vie. Nous évoluons en favorisant se qui nous tient à cœur et nous laissons de côté tout ce qui peut être toxique. Nos priorités ont changées et changeront encore.

    Je sais (et on sait me le dire parfois) que je suis une extra-terrestre. Dans ma façon de voir la vie, des choix que nous faisons ect ... mais franchement nous vivons pour nous et pas pour les autres.

    Alors continuons a avancer dans la vie que nous nous sommes choisis. Bonne journée à toutes et tous. Et merci à tous pour ce rendez vous quotidien qui fait du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. est -ce le fait d'avancer dans l'âge ? .. moi aussi mon chemin de vie évolue, j'ai d'autres priorités / envies. Je m'occupe de moins en moins de l'opinion des autres et vis la vie que j'ai choisi avec Papa.. Et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas ou qui sont jaloux . Je mets maintenant de la distance avec les personnes "néfastes" à notre bonheur..

      bonne soirée à toi
      ;-))

      Supprimer
  6. Que c'est beau et formidable...Avec peu, on peut être riche!!!...Chez moi, pas facile de pour un mari et des ados de résister à la surconsommation.. Petit à petit, j'essaie et je marque quelques points mais j'aimerais aller plus vite. Pour réussir, je fais beaucoup de choses surtout à la maison mais le jardin , c'est aussi moi qui m'en occupe
    Mais quand les autres comprendront-ils que l'argent n'est pas une valeur universelle? Parfois, cela me met en colère!!!
    Je ne suis pas toujours convaincu qu'on revienne à des valeurs plus saines..En théorie certainement, mais quand il s'agit de passer à la pratique, c'est une autre affaire...
    Bises. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. surtout, je dirais, ne pas vouloir aller trop vite , ne pas brusquer .. car c'est aller droit à la catastrophe.. montrer l'exemple, prendre le temps d'expliquer.. ça marche mieux.. tout du moins ici...^^
      tu as déjà marqué des points , c'est cool !! il n'y a pas de raison pour que tu n'en marque pas d'autres
      bon courage !!
      ;-)

      Supprimer
  7. Bonjour.Tout d'abord merci pour votre blog que je suis en "sous-marin" depuis un certain temps.Vous me confortez dans mon choix de Vie pour ma famille qui par ailleurs ne s'en plaint pas.Parfois les:pourquoi mon copain ou ma copine peuvent avoir ou faire telle et telle chose et pas moi?je leur pose la question:cela va-t-il te rendre plus heureux,plus plaisant aux yeux des autres ?La réponse est plus que réfléchie...Les artifices de notre société de consommation nous rendent "dingues" et ne laissent plus de répit ni de liberté de réflexion par nous-mêmes.Nous avons 3 enfants(2 garçons et une fille)dont l'un a choisi d’être apprenti dans le monde agricole..Un seul salaire à la maison mais quel bonheur de faire le jardin avec l'ainé et de cuisiner pour leur plus grand plaisir.Alors pour tout ça MERCI......
    Si je peux me permettre pourriez-vous partager vos recettes de vos différentes conserves dans un récapitulatif?Non,mais là,j'exagère!!!!!!Bon week-end à tous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ici aussi les questions sont posées et la réponse vient généralement d'eux même.. en faisant son apprentissage notre aîné fait aussi son apprentissage de la vie.. Il réalise que la vie est parfois compliquée et comprend mieux certaines décisions que l'on prend ( par rapport aux finances surtout) .
      Je vais essayer de parler de mes conserves prochainement , pas de souci
      bonne soirée
      ;-))

      Supprimer
  8. Je pense que notre choix de vivre ainsi, nous apporte beaucoup contrairement à ce que nous pensons. Il suffit juste de savoir définir, quelles sont nos valeurs. Que mettons nous en avant ? Que désirons nous dans notre vie ? Une qualité de vie, du temps pour nous et notre famille, une fierté de savoirs faire multiples, un engagement écologique. Nous sommes tous différents, certains ont un métier à cœur, qui les passionnent, d'autres auront tellement de charges financières qu'ils n'auront pas le choix que de travailler à deux. Il ne faut pas juger, c'est là, la vie. Je suis juste heureuse d'avoir trouvé ma voie qui me convient. Et cela me rend riche car je fais ce que j'aime. Finalement, je me suis rendue compte que je pouvais vivre en étant heureuse avec peu. Je sais me contenter de ce que j'ai et c'est une grande chance. Je fais partie des petites gens, des petites mains mais qui devant l'adversité, savent mettre en mouvement les gestes, les idées, un réseau d'amis pour parer au problème.
    Finalement, je ne suis pas si sure que nous vivons de peu ....! Notre richesse ne peut se compter en pièces sonnantes et trébuchantes, quoique nous sommes les reines de l'économie ! Non, notre richesse, c'est la joie de faire ce que l'on aime et d'être bien dans sa peau et ça, ça n'a pas de prix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'aurais pas pu dire mieux ....
      C'est tout à fait cela
      ;-))

      Supprimer
  9. Bonsoir
    ici aussi j'ai parfois l'impression d'être une extraterrestre ou plutôt d'être hors du temps. J'aurais adoré vivre à l'époque de mes grands-parents! Oui celà peut sembler étrange aux yeux de certains! Mais c'est une époque où les gens se contentaient de ce qu'ils avaient et vivaient plus simplement que maintenant où l'argent est pour beaucoup synonyme de bonheur !! Au secours !! Les gens font dans l'individuel. Ils n'echangent plus ne dont plus solidaires les uns des autres. Pour certains s'ils pouvaient vous marcher dessus ils le feraient!!! Quand noys avons annoncé avec mon mari que nous allions avoir un 5e enfant, la réponse des gens a été :" mais vous allez le mettre où ?" et oui c'est vrai à notre époque chaque enfant doit avoir sa propre chambre. Et mon mari de leurs répondre en se moquant:" avec les lapins! Nous avons des clapiers vides." je vous dis même pas ce qu'ils ont pensé quand notre 6e a pointé son nez:"c'est toujours le même papa?" et oui car aujourd'hui les familles nombreuse sont souvent des familles recomposees, et bien pas nous.
    J'ai 42 ans je me suis mariée à l'homme que j'aime à 22 ans et nous avons fondécune magnifique famille de 6 enfants.
    Mon époux travaille et a un salaire "normal" ni trop ni trop peu et moi je suis assistante maternelle 2 jours la semaine en ce moment et seulement en période scolaire ce sui me permet d'etre présente pour mes enfants et l'organisation de la maison et aussi de contribuer meme modestement à la vie de nitre foyer. Et nous débrouillons plutôt pas mal. Mon mari est très bricoleur de ce fait lorsque nous entreprenons quelque chose les économies ne sont pas négligeables. Nous èlevons nos volailles, lapins ensemble nous avons un potager. Je couds beaucoup, je faus moi même tous les plats, pain pâtisseries,brioches,yaourts et autres crème dessert. Nous sommes parfaitement heureux même si parfois il est difficile de faire comprendreaux ados que cette qu'ils veulent avoir ne va pas leyr etre si utile que celà. Et qu'ils ne tombent pas dans ce piège de cette société de surconsommation! Quand j'entends ces parents qui disent à leur enfant en venant le chercher le soir" vient j'ai une surprise pour toi" cela me révolte!! Tout ça poy se déculpabiliser de n'être pas plus présent !
    Le choix nous l'avons tous encore faut il faire le bon!
    La richesse est là dans les moments que l'on passe auprès des siens. Aux vrais échanges que l'on peut avoir avec les autres, à la transmission de nos valeurs et de notre savoir faire .
    Vivre de peu c'est ça le vrai bonheur !

    Merci pour ce blog petite soeur. Je me sens moins seule.

    Magali

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une amie du canadadimanche, 25 octobre, 2015

      Hahahah! J'ai 4 enfants et je me fais régulièrement demander s'ils sont tous du même papa. On pourrait ce garder une petite gêne, non?! On nous dis souvent à quel point on est courageux... je ne trouve pas. Pour moi avoir une grande famille est juste normal!!!

      Supprimer
    2. merci à toi pour ce témoignage
      ;-))

      Supprimer
  10. Oui moi aussi je souris, car nous aussi nous avons 4 enfants et j'ai souvent eu droit à : """ Ils sont tous du même père !!???"""
    Au début c'était assez vexant pour moi, je me sentais assez offensée, mais bon j'ai fait l'impasse...
    Et à l'arrivée du 4me (sous pilule je précise) on nous à souvent demander ce que nous allions en faire... et mon mari répondait toujours """on va le mettre au congèle. ça fera de la viande pour l'hiver""... pfff c'était affreux, mais les gens du coup changeaient vite de sujet...
    De toute façon il y aura toujours des gens pour critiquer, tu as plusieurs enfants, tu es une malade... tu n'en a qu'un seul tu es une égoïste qui n'a pas l'instinct maternel....
    Alors les autres on s'en moque... (rires)
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  11. C'est quand même un comble de se sentir obligé de toujours devoir se justifier : pourquoi on fait un autre enfant,pourquoi on change de travail etc J'ai moi aussi eu droit à ces questions : nous avons décidé de faire un troisième enfant alors que les ainés avaient déjà 14 et 10 ans . Certains me demandaient s'il s'agissait d'un "accident" ou s'il s'agissait d'un autre papa!! J'ai changé de travail . Avant j'étais employée de banque. Comme j'avais pris un congé parental pour la naissance de ma fille, j'ai découvert une autre vie avec moins de stress, moins de superficiel , j'ai décidé de devenir assistante maternelle (coucou magali) et bien là aussi j'en ai entendu des vertes de des pas mûres! "Comment, vous aviez un métier et vous l'avez laissé pour faire "ça". (Oui parce qu'aux yeux de certains, ass mat, c'est pas un métier) . Bref au début ça m'énervait, et maintenant je me dis que les gens qui parlent comme ça n'ont rien compris et qu'ils ne savent pas combien je suis plus heureuse qu'eux.
    Allez, laissons les parler tous. bises

    RépondreSupprimer
  12. C'est ça laissons les parler, à croire qu'ils ne sont pas assez occupés dans leurs vies! Au moins nous n'aurons aucun regret plus tard quand les enfants seront grands de ne pas les avoir vu grandir. j'espère leurs transmettre de vraies valeurs et leurs donner une vie stable afin qu'ils puissent se construire une vie d'adulte responsable.
    Bonne cotinuation

    RépondreSupprimer
  13. Hé ...hé... nous aussi ,c'est 4 enfants et du même père !! et quand la 4ème est arrivée l'aîné avait 14 ans et le 3ème 10 ans...
    Mais nous les réflexions, on les a eus de "notre propre famille"... ça calme aussi...

    Autour de nous maintenant, il y a des jeunes de 30 ans et plus ( mais pas nos propres enfants qui ont déjà des enfants eux-mêmes....) qui " prennent" un chat...

    Et nous, on se garde (surtout!) bien de dire quoi que soit...


    RépondreSupprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.