lundi 9 novembre 2015

Fin de semaine productive



J'ai été deux jours tellement occupée que je n'ai même pas eu le temps de m'asseoir devant mon ordinateur..

Samedi, comme je l'avais programmé, avec Papa, nous avons mis les carottes en bocaux. J'ai tout enlevé du jardin et, à deux, nous avons, débarrassé les légumes racine de leur fanes et passer ceux-ci à un premier lavage.. dehors. Tous les déchets ont été récupérés par un voisin pour ces bêtes.




Ensuite pendant que Papa s'occupait des salades d'hiver qui vont rester au jardin, j'ai entrepris de peler , nettoyer et mettre les carottes en bocaux. A 21 h 30 tous les bocaux étaient faits et 11 étaient stérilisés. 



Les 11 bocaux cuits le samedi.



Encore 11 bocaux de 1 litre.



5 bocaux de 1,5 litres


et 3 petits de 350..... avec les minis, minis carottes...


J'ai donc préparé en tout trente bocaux de carottes, ce samedi. Je crois que je ne m'étais pas rendu compte de la quantité et du temps qu'il fallait pour le faire. Grosse journée mais bonne journée. C'est fait, on en parle plus. D'autant plus que tout, à c't'heure-ci, est étiqueté et rangé.



Ce qui restait dans le saladier, je viens de le cuisiner .. Hé oui, à midi c'est boeuf-carottes..... 






Dimanche, alors que Papa s'occupait de stériliser les derniers bocaux, j'ai passé la journée avec une parente à jouer la vendeuse dans une bourse aux jouets. J'ai passé une agréable journée dans une bonne ambiance avec le soleil pour nous tenir compagnie. On aurait souhaité plus de visiteurs ( et acheteurs ... ) mais dans l'ensemble, je suis satisfaite. Les objectifs de la journée ont été atteints et je me suis débarrassée des jouets les plus encombrants.
C'était une bonne expérience.

Aujourd'hui, lundi, je recommence une nouvelle semaine avec du rangement, du ménage, des bocaux et un peu de détente en prévision.

Bonne semaine à vous .




10 commentaires:

  1. hou lala quel travail d'accomplis bravo vous etes courageux la petite fournie aura de quoi se nourrir elle et les siens cet hiver bisous bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci !! ^^ oui, on va apprécier maintenant .. après l'effort le réconfort..
      ;-))

      Supprimer
  2. Oui quel beau travail!! Comme le dit si bien maylen60, nous sommes telles des fourmis à entreposer les provisions pour l'hiver !! Et quelle chance de retrouver tout ces bocaux au moment voulu! C'est certain celà demande du travail mais quelles économies réalisées !! Et quel bonheur de pouvoir déguster de bonnes conserves maison ;-). L'hiver peut donc venir, nous sommes toutes deux parées pour affronter cette période!
    Bises
    Bonne journée. Magali

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est économique et surtout on sait ce qu'on mange...
      ;-))

      Supprimer
  3. Des carottes que tu seras bien contente de retrouver cet hiver :)) Mon beau-père les gardait dans du sable, dans la cave, si mes souvenirs sont bons. Je n'y connais rien de rien en culture des carottes, ça ne pousse que dans des terrains sablonneux à ce que j'ai compris, et mon terrain ne l'est pas. Bonne journée, qui vient de commencer, je viens de travailler sur le dossier de ma nièce qui prépare son master et maintenant je n'ai plus envie de dormir lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chaque terrain se prête plus ou moins à certains légumes. moi, je ne me plains pas mon terrain les fait pousser , j'ai juste à les conserver..
      ;-))

      Supprimer
  4. Woua, quel travail mais quel bonheur cet hiver quand il n'y aura qu'à ouvrir un bocal ! Je ferai bien mon épicerie dans ta réserve...
    Pour la petite histoire, je me souviens aussi de mes grands-parents qui conserver les chicons (endives) dans le sable à la noirceur à la cave. J'adore les chicons mais c'est tellement cher au Canada. C'est comme un produit exotique !
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu peux venir magasiner... ^^
      on en a fait cette année, des chicons.. là ils sont en terre dans un "tonneau". à l'abri de la lumière; j'espère que ça va faire...
      :-))

      Supprimer
  5. Quel courage !!!
    Quoique dimanche nous avons fait de la "crème de marrons" c'est du travail aussi; mais moins de bocaux au résultat !!!
    Bravo à vous 2

    Effectivement en Normandie et particulièrement à Créances ( Manche), les carottes poussent non loin de la plage donc dans de la "terre sableuse" , Amie'lie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai pas encore fait mes châtaignes, moi....
      ^^

      Supprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.