mardi 24 mai 2016

Artichauts



Les racines d'endives nous ont donné une dernière salade à déguster. Nous avons donc enlevé les racines du tonneau dans lequel elles étaient.



Ce qui reste des endives qui nous ont permis de manger de la salade fraîche une bonne partie de l'hiver. 





Nous avons récupéré le tonneau des endives pour mettre les artichauts. 
Dans un premier temps, nous avons, avec Papa, vidé son contenu dans une caisse afin de le garder pour mettre sur le dessus. 
Nous avons pris un deuxième tonneau. 
Nous sommes allés chercher du terreau grossier, fait maison, dans le verger et avons rempli les 3/4 de deux tonneaux : un artichaut par tonneau. 
Ensuite nous avons mis une bonne couche de terreau fin et les artichauts. 









Une chose est sûre. Au moins cette année, les artichauts seront à l'abri des mulots ! 


Avez-vous des artichauts dans votre jardin ? quel est votre secret pour en avoir des beaux ? 




17 commentaires:

  1. Je n'ai jamais vu d'artichauts dans un jardin par ici ! (climat trop froid dans les Ardennes ou manque d'occasion ?)
    Tu nous les montreras quand ils seront bons à cueillir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. s'ils poussent bien , promis je prendrai quelques photos .. ^^
      ;-))

      Supprimer
  2. Bonsoir
    Première année que je fais des artichauts mais sur les 3 il y en a déjà un qui a les feuilles jaunes ? pourtant mis un peu de fumier de cheval Trop d'eau avec les pluies importantes ? Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. eh, c'est une très bonne idée ça ! Tu as du recul ? ça fonctionne bien ? Nous, on avait renoncé aussi à cause des rongeurs et du coup, ça ouvre des perspectives !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on en avait déjà mis en pleine terre mais ... les mulots sont passés par là et ils n'ont pas survécu à l'hiver. Les artichauts ne deviennent pas très gros mais ils ont le bon goût de l'artichaut ...miamm !!
      :-)

      Supprimer
  4. Bonjour petite soeur. Oui nous avons des artichauts, que nous protégeons du froid l'hiver avec un bon matelas de feuilles mortes au pied et de la bâche ou du voile d'hivernage posé sur des structures (palettes par ex) pour éviter le contact du voile gelé sur les feuilles. Aux beaux jours, on enlève tout ça et ils vivent leur vie... jusqu'à présent ça a bien réussi. Avant je faisais comme recommandé dans les livres, je mettais une butte de terre aux pieds mais mes artichauts pourrissaient. Depuis que je fais comme ça tout va bien.Mais nous ne sommes pas dans une région où les hivers sont rigoureux! (charente). J'ai hâte de goûter mes premiers artichauts miam...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nous aussi on les protégeait pour l'hiver mais ce n'est pas les froides températures qui ont eu raison d'eux mais les mulots !! grrr
      tu as de la chance que personne ne te les "mange" en hiver ...
      :-)

      Supprimer
  5. Non... mais chez mon frère il y en a de magnifiques... je me renseigne...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Très bonnes idées. Recycler, améliorer avec se que l'on possède, c'est top. Perso, j'habillerais les pots en les entourant de paille ou de bois mais ça c'est mon côté .... voilà quoi.
    J'ai repiqué 2 pieds d'artichauts donnés par mon joli papa. Nous verrons s'ils se sont installés mais attendrons l'année prochaine pour cela. J'espère qu'ils seront aussi beaux que les siens. Ils sont énormes. Son secret ??? je pense qu'il n'en a pas, une très bonne terre surtout voilà la chance qu'il a.

    Ici soleil, timide mais ciel bleu. J'espère que l'accalmie durera. J'ai coupé de nouveau la chaudière mais il est annoncé de la pluie tout le w.end. J'en ai ma claque, le moral commence a en souffrir. Je n'arrive pas a me régénérer même si je m'occupe de mes plantes.
    Bon mercredi à vous toutes et tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis quelques années je tends ma volonté pour que mon humeur ne soit pas tributaire de la météo: on vit dans un pays tempéré à 4 saisons et avec des variations; c'est aussi une grande richesse.
      La vie est déjà pas toujours facile pour certaines alors il faut lutter contre les états d'âme liés au temps beau ou mauvais. Perso je redoute la chaleur...
      Heureusement que personne ne peut choisir le temps car cela serait une source de "conflits" supplémentaires selon les lieux, les activités, les générations, les jardiniers et les jardinières.

      Et puis le temps déréglé cela a TOUJOURS existé... en fait mai et juin sont rarement de "beaux mois"... et depuis longtemps. Quelques belles journées comme début juin l'an passé, mais pas des mois complets

      Alors il faut apprendre à vivre avec
      Bon courage Orchidée

      Supprimer
    2. @ Orchidée :il faut surtout qu'on trouve des solutions pour gagner de la place alors on investit la pelouse..
      @Jo Elle :on (je !!)oublie trop souvent que c'est une chance d'avoir ce type de climat. Il y en a tellement qui souffre de sécheresse, froid, inondations, cyclones.. On se faisait la remarque avec Papa, il y a pas longtemps que " oui, ce n'est pas le top tout le temps côté météo mais au moins ici on est plutôt préservé des catastrophes alors faut qu'on arrête de se plaindre "
      prenons la vie et la météo comme elle vient
      ;-))

      Supprimer
    3. Et récupérons l'eau qui tombe du ciel pour l'utiliser ensuite

      Supprimer
    4. Moi aussi je fais en fonction de la météo mais j'avoue que là j'ai un peu plus de mal que d'habitude. Je me lève le matin et je regarde le ciel et je me dis " Chouette il ne pleut pas ou tiens on est en Irlande ou en Angleterre" et je me dis que je vais devoir mettre mon imper mais que mes plantes vont être contentes et belles. Merci de m'avoir remis du baume au cœur.

      Je récupère l'eau du mieux possible. Je met du paillis ou écorce de pin pour minimiser l'évaporation dans mes parterres.

      Comme toi j'ai encore gagné un peu de place. J'ai fabriqué un bac en bois, que j'ai pu mettre sous un de nos arbustes ... du coup mes différents Hostas sont magnifiques.

      Bonne journée.

      Supprimer
  7. Il y a deux ans, un jardinier m'a donné 3 pieds d'artichaut. 1 n'a pas passé l'été et les autres ont pris. Je les ai planté dans une "lasagne" d'un an d'âge. Ils font un bon mètre de hauteur et cette année ils me donneront 10 artichauts chacun. Je ne fais rien de spécial, ni arrosage, ni protection du pied mais la Charente est un département avec des hivers plutôt doux.

    http://uneviesimpleencharente.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  8. L'année dernière j'ai trouvé une souris des champs tenant à bras le corps une de nos fraises, je devrais être scandalisée, mais c'était mignon tout de même, la nature prend sa part :)

    RépondreSupprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.