jeudi 23 février 2017

Exercice d'écriture.



La fin de l'année scolaire est encore loin mais dans la famille de Petitesoeur, on pense déjà au mois de septembre.

La cadette passe le brevet cette année et si on veut préparer sereinement son avenir, nous devons nous y prendre maintenant.

Notre fille veut faire un apprentissage dés la rentrée prochaine.
Nous devons donc, dés maintenant, nous mettre à la recherche d'un maître d'apprentissage.
Cette démarche ne nous est pas étrangère puisque nous avons fait la même chose pour l'aîné.
Là, où ça change radicalement c'est le domaine professionnel.
Nous ne nous orientons pas cette fois-ci dans le domaine du bâtiment mais dans le domaine des métiers de la bouche.
Contrairement à la première fois, trouver un maître d'apprentissage sera plus complexe car les artisans sont moins nombreux dans ce secteur par chez nous et la demande est très forte pour ce genre d'apprentissage.

Après de nombreuses recherches sur le net, la cadette a fait une liste de professionnels pour lesquels elle va faire une demande de contrat. Elle a également créé son CV. Chose pas du tout évidente lorsque l'on a pas d’expérience professionnelle.
En début de semaine, elle a rédigé des lettres de candidature spontanée. Afin d'avoir une réponse assez rapide, dans les lettres que je vais poster cet après-midi, en plus du CV, on a joint une enveloppe timbrée pour la réponse.
Les premières lettres sont destinées aux professionnels les plus proches de chez nous.
Nous élargirons le secteur de recherche si les réponses se révèlent négatives ou si nous n'avons pas du tout de réponse.
La route est longue jusque septembre, et elle sera semée d'embûches à n'en pas douter, c'est pour cela que nous nous y prenons de bonne heure.
Le mois prochain, nous irons à la porte ouverte dans le centre de formation où la cadette devrait être l'an prochain. Un petit repérage des lieux, un échange avec les futurs profs, et si nous n'avons rien d'ici là, j'espère y trouver quelques offres d'emploi.





Sur ce, je vous laisse. Je dois relire les lettres pour éviter de les envoyer avec des fautes...

bonne journée !








40 commentaires:

  1. Bon courage et bonne chance ! Je trouve remarquable qu'elle s'investisse autant pour son avenir, combien d'ados laissent cette tâche à leurs parents ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand on a de l'aide et qu'on est bien guidé, c'est plus facile de savoir quel chemin suivre. je suis là pour lui montrer ce qu'il faut faire et après il n'y a plus qu'à..
      ;-))

      Supprimer
  2. petite sœur, ta fille fait preuve d'un sérieux remarquable! tous mes vœux pour son avenir professionnel!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour petitesoeur,
    Ça doit être une différence de la façon dont on fait ça entre nos deux pays, mais je ne suis pas certaine de ce dont on parle ici... Est-ce que ta cadette cherche une formation en entreprise? Quand on parle des métiers de la bouche est-ce qu'il s'agit d'hygiène dentaire ou du secteur de la restauration?
    Désolée pour ces questions qui peuvent paraître bizarres mais c'est tout nouveau pour moi. Par exemple, ma fille a maintenant 15 ans, elle ne s'oriente pas vers un chemin académique mais plutôt professionnel. L'école au Canada est obligatoire jusqu'à l'âge de 16 ans donc elle pourrait potentiellement trouver un emploi, ou une formation en entreprise, à partir de l'année prochaine. Est-ce qu'il s'agit de la même chose?
    Si c'est le cas je ne suis pas encore là mais je dois dire que je ne suis pas certaine non plus de la façon dont je vais aborder le sujet avec elle. Tu me fais penser que c'est sans doute une bonne idée d'amener le sujet à la table. D'après nos conversations je ne pense pas qu'elle sache trop ce qu'elle voudrait faire plus tard, il est sans doute temps d'y penser plus sérieusement.
    Merci pour la réflexion! Bonne journée! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Val
      oui,c'est surement différent là où tu habites.bien que l'école soit aussi obligatoire jusque 16 ans ici, Dés 15 ans,après le brevet, les jeunes peuvent faire une formation professionnelle pour passer un CAP. Cela se fait en deux ans et le jeune fait généralement une semaine d'école par mois et le reste du temps c'est l'artisan, chez qui il a signé son contrat, qui le forme. cette expérience est un plus pour l'avenir professionnel du jeune car les entreprises prennent plus facilement quelqu'un qui a déjà du "vécu" plutôt qu'un jeune sortant de l'école...c'est mon avis ...Si tu veux en parler à ta fille, tu peux citer la mienne pas de souci ; ça peut être un point de départ dans votre discussion.je te conseille de tâter le terrain avec ta fille car ça passe vite ..et c'est pas facile de trouver un artisan prêt à former un jeune. Le plus dur, c'est vrai est de savoir ce qu'elle veut faire. Nous y réfléchissons depuis l'an dernier avec la cadette... ^^
      La cadette se dirige vers le métier de pâtissière.... ^^ et plus si affinité... lol !!

      Supprimer
    2. Ah ah, je comprends mieux, merci pour le complément d'informations! Patissière, miaaaam, j'adore! Excellent plan, on aura toujours besoin de patissiers :)
      Je vais aborder le sujet avec ma fille, prochainement, c'est clair. C'est vrai que le temps passe vite! Bien qu'elle aime beaucoup la cuisine je ne pense pas que cela présente un intérêt pour elle; mais bon, l'essentiel est de s'y mettre et d'y réfléchir.
      Merci!

      --
      Val.

      Supprimer
  4. J'ai été formatrice dans un centre d'apprentissage pour des BTS assistants de gestion, c'était le terme à l'époque. Je sais par expérience que les maîtres d'apprentissage recrutent les jeunes qui font bonne impressions, comme tous les employeurs d'ailleurs. Je suis certaine que ta fille saura se faire remarquer en bien. Bon chien chasse de race :)

    RépondreSupprimer
  5. TU es, VOUS êtes tout à fait dans le "timming"; une rentrée et surtout une orientation se prépare maintenant.

    Du reste le post-bac c'est à partir du 20 janvier...
    Comme disent les Anglo-saxons "First come, first serve"; les premiers arrivés sont les premiers servis
    Ma soeur et sa fille ont râlé il y a 2 ans car elles "n'avaient pas eu" l'ECOLE où ma nièce désirait aller... aucun déplacement, aucune réunion, aucune prise d'information, aucun plan B
    Léonard de Vinci a aussi écrit et il y a longtemps (!) "Ne pas prévoir c'est déjà gémir"

    Ma dernière après une licence continue; les inscriptions à la fac pour poursuivre c'est début mars...
    Elle se dirige vers les handicapés spécialement vers les personnes sourdes; Elle se forme cette année dans la langue des signes puis poursuivre son diplôme sur les 2 prochaines années. Par ailleurs "en job d'été" (dossier envoyé lundi), elle encadrera des séjours pour adultes handicapés -tous handicaps- comme elle a déjà fait à Noël (choix de n'être pas en famille à Noël pour faire cela).

    Je la "tanne" pour que tout soit fait au maximum de ses capacités, de ne rien râter des possibilités offertes

    Oui ta fille et toi êtes complètement dans le vrai... je vous souhaite des retours positifs et une carrière épanouissante à ta fille

    ( En Normandie, le boucher du village a eu une jeune fille comme apprentie et elle est sortie ensuite première de sa "promotion". En plus jolie comme un coeur et elle faisait de merveilleux dessins sur ses vitrines au moment des Fêtes de Fin d'Année)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord avec toi il faut s'y prendre de bonne heure.. cependant, pour son stage de découverte, en s'y prenant dés septembre on s'est fait passer devant...malheureusement. c'était un mal pour un bien car le 2ème patron qu'on a vu ,a accepté et le stage s'est très bien passé!!
      en tout cas merci pour elle
      ;-))

      Supprimer
  6. Etant prof de 4ème et 3ème SEGPA, je ne peu que m'ébaubir de la motivation de ta fille! C'est génial! Un petit conseil cependant: il vaut mieux démarcher les artisans directement sur place. En effet, la présence sur place de l'ado même avec un parent en fond permet de mettre en avant les qualités de contact et de relationnel de l'ado et ainsi créer un contact positif avec l'artisan. En plus ça permet de bien mettre en avant la motivation de l'ado. Je rigole car j'enseigne la découverte des métiers de bouche pas très loin de chez vous, à Epinal! Bonne chance et bon courage!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est vraiment pas loin l'une de l'autre. La cadette si tout se passe bien devrait aller au pôle des métiers d'Epinal, justement, l'an prochain... ^^
      je retiens ton conseil. On va attendre si on a des réponses d'ici une ou deux semaines et on ira directement voir tous les patrons
      merci !!
      ;-))

      Supprimer
    2. Aucun soucis, ce me semble un bon plan! En fait je ne vis pas à Epinal mais près de Nancy, je fais la route...

      Supprimer
  7. Bonjour petite sœur
    Quand les jeunes n'ont pas d'expériences professionnelles, c'est bien d'indiquer sur le cv, ses motivations et ses expériences extra professionnelles. Ce sont des compétences acquises. Pour les métiers de bouches, on peut également présenter un "book" avec les photos de réalisations (par exemple de pâtisseries). Pour un entretien ça peut être un argument supplémentaire. Et ce qui est important, c'est de mettre en valeur les compétences.
    Il est également possible de postuler par mail (ce qui évite les frais postaux et les enveloppes timbrées ne sont plus demandées par les professionnels.
    Bonne chance et bon courage à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si me souvenirs sont bons, il n'y a pa de réalisations de la demoiselle sur ton blog ? (macarons, non ?)Pourquoi ne pas mettre cette référence sur son CV ?

      Supprimer
  8. Bonjour Petitesoeur,

    Je suis en admiration devant ta fille. C'est certain qu'avec les efforts qu'elle y met, elle ne pourra que trouver.
    J'ai moi-même deux ados, enfin jeunes adultes (19 et 21 ans) qui sont actuellement au Collège. En Ontario (car c'est différent du Québec), ils terminent les 6 années du secondaire et soit ils vont à l'Université, soit au Collège. Mes garçons étudient la mécanique avec une spécialisation pour les moteurs diesel (2 ans). Cet été ils seront aussi placés en entreprise comme apprenti, mais c'est le collège qui va les aider.

    Nous arrivons tout doucement en bout de course ...
    Bonne chance à ta fille.
    Valé

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir petite sœur. Je pense aussi comme d'autres qu'il faut mieux aller au contact des maîtres d'apprentissage et leurs laisser une lettre et un cv. Dans tout les cas bon courage pour ta puce et on croise les doigts pour qu'elle trouvé le patron qu'elle recherche ;-). Bonne soirée. Magali

    RépondreSupprimer
  10. Bonne chance pour ta fille. Je ne sais pas si c'est une chose courante, mais de relancer un peu les gens en leurs montrant beaucoup d'intérêt peu peut-être aidé. Je croise les doigts pour elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sûr !! on ne va pas rester sans rien faire si on a pas de réponses ou pas des bonnes ..
      ;-)

      Supprimer
  11. Bonsoir
    Travaillant dans une patisserie et voyant des jeunes se présenter il est toujours préférable que le jeune vienne avec un des parents déposer un CV et une lettre manuscrite qui fera la différence ; cette lettre sans faute (j'en ai reçu certaines avec une quantité de fautes) et aussi bien écrire bien horizontal ce sont ces petits détails qui font la différence parce que pour une place on peut recevoir jusqu'une trentaine de demandes et dans l'alimentaire pas de maquillage prononcé et pas de vernis sur les ongles et quand on a les cheveux longs on ne les laisse pas sur les épaules ; nous nous cherchons un apprenti boulanger et une apprentie vendeuse
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sûr que l'orthographe c'est important mais:
      si le jeune n'a pas ses parents qui l'épaulent, qui puissent lui corriger ses lettres de motivation, se libérer pour l'accompagner lors de ses dépôts de CV, ces jeunes là ne seront jamais choisis ?

      Dans les écoles leur apprend t on à bien rédiger, à bien présenter une lettre?
      Si c'est oui c'est un exercice ou chacun est au même niveau. Si c'est non, en tenir compte c'est aussi renforcer les différences ?

      Sophie

      Supprimer
    2. Crois-moi, on leur enseigne à bien écrire mais malheureusement certains s'en contrefiche et recopies AVEC des fautes... On leur tiens suffisamment la main, on ne peut pas tout faire!

      Supprimer
    3. merci Iroise de ton témoignage.. nous allons en tenir compte
      ;-))

      Supprimer
  12. Bonjour,
    La recherche d'un employeur est un parcours du combattant. Perso, à mon époque, on trouvait facilement. De nos jours, c'est la galère, ma fille n'a jamais trouvé à la suite de son CAP et BacPro, elle voulait continuer en suivant une autre formation. ^

    Je vois que ta fille sait se qu'elle désire et cela est génial. Je lui souhaite de se réaliser dans sa vie et ses projets. Bonne journée.

    Je file poursuivre l'aménagement de "Ma pièce".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonne journée à toi également et bon réaménagement
      ;-))

      Supprimer
  13. je trouve les initiatives de ta fille bien fichues. elle fait preuve de maturité. des LM j'en reçois toutes les semaines, la semaine derniere j'ai eu le pompon, je pense "je cherche un emploi y compris un emploi où je ne sui pas compétente". de la part d'une fille en doctorat, je ne m'y attendais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un doctorat et croyez moi, on cherche partout! On a beau avoir bac+8 parfois fait en 12ans (mon cas) ben les employeurs ne nous aiment pas beaucoup beaucoup...

      Supprimer
    2. Ce n'est pas les employeurs qui n'aiment pas les doctorats , c'est plutôt que ce diplôme ne sert souvent à rien et est tellement géorgique sûils edt totalement déconnecté du monde du travail . J'ai aussi un bac +10 et seuls mes diplômes à visée pro sont utilisables . Après c'est aussi une question de caractère : je n'attends rien d'un employeur et j'ai créé ma structure . Je suis mon propre employeur , ça évite la subordination l'asservissement le licenciement .

      Supprimer
    3. c'est un peu pour cela que la cadette se dirige elle aussi ( comme son frère) dans une branche professionnelle. Il me semble (ce n'est QUE mon avis) que pour la suite c'est plus bénéfique...
      ;-)

      Supprimer
    4. Je vais faire une réponse courte car ce n'est pas le lieu d'un débat sur le doctorat. Oui je suis d’accord que les diplômes à visée pro sont les meilleurs et bravo pour ce choix à la fille de petitesoeur. Je tiens cependant à rappeler au Loir que le doctorat est un diplôme pro puisque c'est aussi un CDD de 3-4ans! Donc non le doctorat n'est pas déconnecté du monde du travail, il n'est pas reconnu à sa juste valeur en France et UNIQUEMENT en France, ailleurs nous sommes considérés comme l'Elite (même si j'ai horreur de ce terme). J'ai fait le choix de rester en France mais je sais qu'à l'étranger je trouverais bien plus facilement du travail. donc merci de ne pas dévaloriser ce diplôme.

      Supprimer
    5. beaucoup d'agressivité dans votre message pour rien ... je vous rassure , on est nombreux chez moi à avoir un doctorat; ça sert , ça sert pas ... mais non le doctorat n'est pas l'élite , loin de là ; un meilleur ouvrier de france est pour moi l'élite par exemple, dans son domaine. libre à vous de considérer votre diplôme à sa valeur . reste à savoir ce que vous avez etudié et fait comme thèse car je le maintiens, y a doctorat et doctorat ... dans ma branche, il ne sert quasiment à rien si ce n'est à présenter l'agrège. enfin quant au ton général de votre message ... franchement ... ou voyez vous que dans le mien je dévalorise votre diplôme à vous ? je dis juste que faire une thèse sur un sujet qui n'a aucune application pratique c'est bien joli mais quel intérêt ? certes un intérêt intellectuel évident mais d'un point de vue d'une recherche d'emploi ? donc pour reprendre votre formulation, merci de ne pas me prêter des propos que je n'ai pas tenus.

      Supprimer
  14. Bonjour! Avec une maman comme toi, ta fille a toutes ses chances! Je vous souhaite que du positif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais si j'y suis pour quelque chose mas j'espère aussi qu'on va trouver avant la prochaine rentrée
      ;-)

      Supprimer
  15. merci à vous tous pour votre soutien ; ça fait du bien !!
    ;-))

    RépondreSupprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.