lundi 24 avril 2017

Contre vents et marées.



Je devrais plutôt dire :

"contre vent et gelée"....


Certains semis résistent au drôle de temps que nous avons depuis un petit moment. Il est vrai qu'on devrait patienter jusqu'aux saints de glace pour avoir une météo moins froide mais avec le soleil qu'on a, comme aujourd'hui, on voudrait semer déjà en pleine terre....

Je me suis contentée de replanter quelques framboisiers, mal placés, un cassissier et un groseillier.

Les semis restent à l'abri....






les semis de tomates, eux, ont eu moins de chance ..... il va falloir que je les recommence une troisième fois....





18 commentaires:

  1. Pour les semis de tomates, il n'est pas possible de les mettre "en intérieur" jusqu'à mai ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trop tard pour cette fois ...... encore !!
      :-(
      je crois que je vais écrire en gros sur ma boite à semences " NE PAS SEMER LES TOMATES AVANT LES SAINTS DE GLACE !!!"
      je me fais avoir à chaque fois en plus, c'est ça le pire ...^^
      ;-))

      Supprimer
  2. Bonjour,

    je vous recommande un reportage sur l'autosuffisance passé sur France 5 dimanche soir (et disponible en replay): econome sweet home. très intéressant! Bonne journée, Lucile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour

      je viens de le visionner... ^^ j'ai bien aimé.. j'aime voir les gens prendre des initiatives dans ce sens.. c'est de la motivation positive ..
      ;-))

      Supprimer
  3. Pour les semis, au début je semais en intérieur, avec un perte énorme et des plants de piètre qualité, finalement je sème mi-mai, pas avant, et chez moi ça fonctionne mieux, mais à chacune de voir ce qui lui réusssit le mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais faire aussi comme toi désormais .. cela me semble plus raisonnable..
      ;-))

      Supprimer
  4. Ici, en Lorraine, c'est aussi la cata. Mon frère a ses arbre fruitiers complètement gelés et comme cuits par le froid. Les tomates attendent.... attendent.... d'être replantées. Cette année; le froid n'en finit plus. Dame nature n'en fait qu'à sa tête! Biz et bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne serait-ce pas nous qui sommes impatients au final...
      "En avril ne te découvre pas d'un fil"... disait-on et dit-on toujours...

      Pas grande expérience sur ma vie "de planteuse" par contre j'ai toujours entendu, vu et lu des personnes qui conseillent : "Pas de tomates en terre avant la fin des Saints de glace" (et ceux-ci sont mi-mai)
      donc dans nos têtes et dans les jardineries, tout a un bon mois d'avance.
      Deux ou trois (très) belles journées en avril on pense qu'on y est, mais ce n'est pas l'été...

      En plantation comme ailleurs certainement que "Rien ne sert de courir, il faut partir à point."

      Vous allez voir le WE prochain on va nous resservir ce "marronnier" : la floraison du muguet dans les serres de Nantes. Une année il est trop avancé, une année il est à peine fleuri. Deux reportages "clé en mains" qu'il utilise selon la météo de l'an...

      L'agriculture (en extérieur) n'est sûrement une science exacte. Mais aimeriez-vous cultiver dans des serres complètement auto-régulées comme on en conçoit au Japon - ni jour, ni nuit, ni écarts de température, ni différence de composition du substrat- ?

      Pas moi....

      Supprimer
    2. @ Martine : idem ici aussi pour les arbres.. mais là on ne peut rien y faire ...
      @ Jo Elle ; je préfère mille fois la vraie culture en extérieur..même si une serre non chauffée est bien utile ici... et même si je dois recommencer X fois mes semis.. c'est un truc que j'adore alors ça ne me gêne pas tant que ça... ^^

      il est vrai que nous nous y prenons toujours trop tôt mais c'est aussi un peu de la faute à la société qui nous vend des plants et semis de plus en plus tôt et du " toujours plus vite " qui déteint un peu sur nous ...
      ;-))

      Supprimer
  5. Voci un article sur l'
    ENDURCISSEMENT DES PLANTS (de tomates):

    http://potagerdurable.com/en-revenant-de-la-jardinerie-ne-plantez-surtout-pas-vos-plants-de-tomate

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour le lien .. faut que je le visionne...^^
      ;-))

      Supprimer
  6. Bon, nous c'est pas hyper économique mais dans la serre, dès qu'on sait qu'il va geler, on met un peu de chauffage la nuit. Du coup, les semis ne souffrent pas. Mais il est vrai que nos gelées (en charente) n'ont rien à voir avec celles que vous devez subir dans le nord est. Moi, je me méfie tous les ans de cette période qu'on appelle "la lune rousse" . Les tomates,je les plante après les saints de glace. Bon courage, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comment / avec quoi tu chauffes ta serre ?
      ;-))

      Supprimer
    2. On a un radiateur électrique à bain d'huile (récupéré dans l'ancienne entreprise de mon beau père) et on a mis une minuterie sur la prise pour qu'il se déclenche à certaines heures. Bien sûr on ne le met pas à fond... Je sais qu'il existe des chauffages spécifiques pour les serres. Bon je n'ose pas calculer combien ça nous coûte, mais je me dis que entre perdre des semis et consommer un peu plus en électricité, il y a un choix à faire. Mais encore une fois, chez nous les périodes de grand froid sont moins importantes que chez toi. A une époque , je faisais mes semis dans ma salle de séjour.... Du coup, mon homme m'a construit une serre... Bon courage à toi .

      Supprimer
  7. Dans les Vosges, je ne plante rien avant le 20 mai, même si je suis pressée. Les semences coûtent cher, et je ne veux pas recommencer. Puis, dès la mi-mai, tout pousse très vite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voilà quelqu'un de raisonnable ... ce qui n'est pas mon cas ...lol !!!
      ;-))

      Supprimer
  8. Chez nos voisins alsaciens, les anciens attendaient que le 25 mai soit passé pour les plants fragiles, car le 25 mai était pour eux: die kalte sainte Sophie, c'est à dire la froide Sainte Sophie!

    RépondreSupprimer
  9. Nous avons aussi fait nos semis.Je les conserve dans la serre non chauffée. La nuit, il suffit de rajouter un voile d'hivernage (une petite couverture pour les frimas printaniers !) Je l'enlève des que la température passe au dessus de 10°C. Pour l'instant cela fonctionne je n'ai pas eu à re-semer.

    RépondreSupprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.