vendredi 12 mai 2017

Je fais ce que je veux!


Je rédige cette note parce qu'il m'est venu cette évidence lorsque ce matin, j'ai commencé à m'occuper à l’extérieur.

Je fais ce que je veux et la plupart du temps, je fais ce qui me plaît .

Même les corvées n'en sont plus lorsque l'on prend plaisir à les faire. Seulement, il  faut choisir le bon moment pour les faire. Certains jours sont plus propices à certains petits travaux. Faire le budget par exemple est un vrai plaisir quand j'ai décidé de le faire. Lorsque je n'ai pas la tête à me mettre dans les chiffres, je préfère  passer à autre chose.

Le choix des tâches ménagères est dicté bien souvent par mon humeur et mon envie. Le choix des travaux extérieurs lui est dicté par la météo, plus souvent qu'à son tour.
J'ai le jardin à aménager. Mais je commence où je veux et par ce que j'ai envie de faire.

Hier la pluie a joué avec nous toute la journée. J'ai donc décidé de faire des petits travaux qui me permettaient de me mettre à l'abri dés que les averses venaient.

Quelques exemples de ce que j'ai entrepris :

  • mettre du compost et pailler le pommier du Japon
  • nettoyer la serre
  • étendre deux lessives dehors
  • les étendre ensuite dedans ....^^
  • repiquer des salades
  • écrire une petite note, ici...
  • pailler une butte
  • faire des semis
  • avec Papa pose d'un regard pour le drain
  • déplacer la serre, toujours avec Papa
  • etc 


C'est varié et effectué selon la météo mais surtout je me suis " amusée" à réaliser tout ceci. Rien ne ressemblait à une corvée ..... même pas le repas du soir ... et c'est pas peu dire en ce moment.. ^^


Il est pas loin de 10 h . 
Je viens de faire une pause et j'en ai profité pour écrire ces quelques lignes parce que cela me fait plaisir d'offrir un peu de lecture à qui passe par ici. 
Mon café est bu, deux lessives sont en train de sécher et jusque midi ( ... si je n'oublie pas l'heure....) je vais m'occuper dehors. J'ai paillé deux nouvelles buttes et espère en faire encore une ou deux avant la pluie. J'ai aussi du ciment à faire, donner à manger aux poules / coq, ........


Je fais ce qui me plaît parce que j'ai le privilège de rester à la maison . 


Je fais ce que je veux , et vous ? 





38 commentaires:

  1. Eh bien moi PAS DU TOUT ! Et je t'envie vraiment pour ça, je crois que tu as trouvé le secret du bonheur. Tout simplement parce que tu en as pris conscience.
    Moi, je fais un travail qui ne me plaît plus, et je dois me donner tous les matins un grand coup de pied au ... pour me lever et aller bosser. J'ai l'impression de passer la semaine en apnée, et de ne revivre que les week-ends (délicieusement longs mais trop courts quand même en ce moment). Pendant le week-end, je trime dans le jardin, je trime dans la maison, je fais des corvées aussi, mais comme toi, en ayant envie de les faire, et le soir quand vient l'heure du bilan, eh bien, je suis heureuse ! Fatiguée, mais heureuse ! Alors évidemment, j'ai bien pensé à rester à la maison, mais il faut quand même reconnaitre que mon travail m'apporte .. mon salaire ! Si si ! et que donc, ce n'est pas si facile que ça d'arrêter. Sans compter qu'il y a les enfants à mettre sur les rails (tu connais), et qu'on ne sait pas trop de quoi l'avenir sera fait.
    Mais je crains qu'avec de tels principes, je doive végéter ainsi jusqu'à ma retraite, alors qu'on n'a qu'une vie. Bref, des moments un peu pénibles ...

    RépondreSupprimer
  2. Ben non, et plus le temps passe, plus ça me pèse de ne pas pouvoir faire ce que je veux. Dans deux ans, si tout va bien, parce que je serai à la retraite. En attendant je prends mon mal en patience. Le pire, c'est quand je vais dans mon jardin, tôt le matin et que j'y resterais bien pour travailler mais que je dois rentrer parce que les parents vont arriver pour m'amener les enfants. Alors, combien je t'envie,mais même temps tu me fais rêver... bises

    RépondreSupprimer
  3. Je travaille à mi-temps et les après midi sont libres , j'apprécie cette liberté , mais je ne fais pas forcément toujours ce que je veux, j'ai certaines "obligations " pour gérer le quotidien et celui d'un autre membre de ma famille qui habite à qq kilomêtres de chez moi ; concernant le budget je ne prends aucun plaisir à le faire surtout que les soustractions... S ADDITIONNENT!!! je ne vais pas t'apprendre la galère tu connais, mais bon . je suis admirative devant tout ce que tu entreprends , jardin , couture , crochet , mais c'est certain ce n'est pas une obligation immédiate de le faire si un jour tu as envie de repos , travailler à l'extérieur chez un boss c'est une autre histoire!
    bon courage et un grand merci pour tes articles qui
    traduisent une qualité de vie simple , heureuse, et et pourtant enrichissante
    Francine

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Après avoir occupée un poste de salariée pendant de nombreuses années et ne supportant plus à 60 printemps; le métro (surtout) , boulot (un peu) , dodo de la région parisienne, je viens de mettre en parentheses ma vie professionnelle.

    J'ai de quoi m'occuper et je suis "maitre à bord " pour l'emploi du temps;
    J'apprécie pleinement cette situation , même si financièrement , il y a beaucoup d'adaptation à faire.
    Avec vos conseils et vos solutions largement éprouvés , je devrais être sur la bonne voie.
    Merci encore DE TRANSMETTRE ET DE PARTAGER.

    Martine la petite(comme il y a beaucoup de MARTINE qui répondent)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai comme toi... je fais ce que je veux, quand je veux... enfin presque car depuis que je suis Mamie mes petites filles guident aussi mon emploi du temps....J'ai eu comme toi le privilège de rester a la maison... c'etait un choix de vie... ( que beaucoup n'ont pas compris et me reproche encore... toi tu n'as jamais travaillé!!!! alors qu'est ce que tu veux être a la retraite...)non j'ai jamais travaillé..... à l'extérieur... parcequ'a la maison... élever 3 enfants avec un mari agriculteur... et ses horaires....faire le jardin..les conserves, les confitures.... les petits animaux... la compta de l'exploitation etc etc.....je me reconnais vraiment dans tes journées...nous aussi on a vécu de peu ... mais tellement mieux.....je suis peut être passé à coté de certaines choses... ou pas!!!! mais c'est ma vie.... en tout ças Bravo pour ton blog... et Merci
    amitiés Maryse

    RépondreSupprimer
  6. Moi je suis enfermée 9h par jour devant un écran d'ordinateur et un téléphone dans une "boite" qu'on appelle entreprise en région parisienne grise et polluée. Et je ne rêve que de pouvoir aussi faire ce me plaît quand cela me plaît... Du coup c'est toujours une vraie bouffée d'air frais que de lire ton blog Petite Soeur :) Si tu savais ce que ça m'aide à tenir au quotidien ! ;)Bonne fin de journée et bon week-end. Marjorie

    RépondreSupprimer
  7. Je peux dire que j'ai la chance de faire le métier que j'ai choisi et que j'aime (je suis professeur des écoles, en CP en plus, j'adore ça !)dans une école où tout se passe bien.
    Mais bon, comme dans tous les métiers, il y a des contraintes (horaires, jours, programmes, tâches administratives ...) à respecter et donc je ne fais pas ce que je veux !
    Mais ça va, je suis contente de mon sort ... c'est l'essentiel !

    RépondreSupprimer
  8. Alors là je t'approuve à.... 200%
    Je fais exactement ainsi par contre j'ai une liste "des choses à faire" parfois pour la journée, parfois pour la semaine.

    Je fais plein d'activités par tranches de 20 à 30 min. Et c'est fou le travail que l'on abat ainsi...

    Par exemple le repassage ( oui je repasse encore; et quand j'y suis, j'aime le faire). Et bien quand j'en ai "beaucoup" au lieu de me décourager, je fractionne: 3 à 4 fois 15 min dans la journée, cela fait une heure de repassage.

    Les courses je n'aime pas trop mais j'ai la chance d'avoir une supérette dans le village - un peu plus cher mais vu que je suis à 15 km des plus grosses, je gagne du temps et 30 km d'essence-, mais à l'autre bout du village. Et comme j'aime beaucoup marcher, je mets mes grosses chaussures et je pars mon sac au dos... Plaisir de marcher et de faire une corvée. Ou des lettres à poster ou un achat de médicaments sur ordonnance...

    Dans le jardin quand j'ai décidé de désherber après une grosse pluie par exemple et bien je pratique aussi le fractionné; 4 fois 1/4 h également.

    Pareil pour les ouvrages, au moins 2 fois 15 min par jour ( mon fameux rang de châle au crochet, quotidien).

    Et des pauses aussi comme toi : ordi, thé pour moi, téléphone à la famille... ( j'appelle cela les RV avec moi...). Pareil pour les travaux ménagers, tout en parallèle, pas à la queue-leu-leu: épluchage, lessive, cuisson, étendage, nettoyage, etc.

    Je suis aussi à la maison car je suis retraitée mais j'ai été une jeune retraitée par choix ( à 51 ans)

    Mais je suis aussi beaucoup hors de la maison: à la mairie pour des réunions, du bénévolat dans des associations - je donne cours de généalogie, cours d'activités manuelles diverses-, je suis responsable de l'organisation de l'activité couture. Je dois aussi intégrer mes "préparations", les recherches d'idées, mes CR dans mon emploi du temps; tout cela par petites tranches aussi.

    Bref j'adore et ce papillonnage n'est pas du tout déstructurant; au contraire; faire plusieurs choses en même temps c'est la meilleure façon de ne laisser son cerveau vieillir

    Bises à toi

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour! J'essaie aussi "d'enjoliver" les corvées, mais je t'avoue que parfois le cœur n'y est pas! mdr! Les journées se ressemblent toutes... Bon w-e! Ensoleillé par ici, après la pluie vient le beau temps, non? Biz!

    RépondreSupprimer
  10. Je vous recommande un film qui va sortir (ou qui est sorti ce mercredi )
    "UNE FAMILLE HEUREUSE"
    ou quand une mère de famille décide de vivre à son rythme....

    RépondreSupprimer
  11. Lien vers la bande-annonce du film:
    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19569860&cfilm=251458.html

    RépondreSupprimer
  12. Encore une illusion de faire croire aux autres que de vivre sans argent, sans culture ni voyages peut épanouir un être, ça se voit que vous n'avez jamais gouté au plaisir de rouler dans une voiture neuve, de prendre l'avion régulièrement pour voyager, de se prélasser dans sa piscine, aller au théatre, de faire faire les corvées ménagères par la femme de ménage pour mieux se consacrer à la culture, bref des choses que vous ne vivrez jamais au fond de votre campagne avec votre fumier et vos poules !! haha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et si c'était vous qui viviez dans l'illusion ? vous êtes vous déjà arrêté pour contempler la nature, le silence de l'environnement dans lequel vous vivez ?
      je ne trouve aucun plaisir à conduire une voiture neuve alors qu'il y en a tant d'occasion qui peuvent encore rouler. Je n'ai pas le pied aérien alors l'avion je n'aurais aucun plaisir à en prendre un surtout, en plus quand on voit la pollution que ça engendre.
      au fin fond de ma campagne, je me prélasse AUSSI dans ma piscine, je vais au théâtre, cinéma et je vis certainement beaucoup de choses que vous, vous ne vivrez jamais

      ce que je vis n'est pas une illusion loin d là

      Supprimer
    2. oui,Malheureusement,il y en a qui non rien compris à ce qu' est l'essentiel
      ce qui ne nous empêche pas de s'intéresser à la culture et aux loisirs
      Thalie

      Supprimer
    3. Anonyme, vous pourriez donner votre avis sans être méprisante, voire insultante! non la campagne ne se résume pas "au fumier et aux poules"!! je pense que vous êtes plus à plaindre qu'à blâmer... en tout cas, moi, ce qui me fait rêver, c'est la vie de petite soeur, pas la vôtre! Et puis, la prochaine fois que vous intervenez, ayez donc le courage de signer...

      Supprimer
    4. 1. Petite Soeur sans Culture ? Avec tout ce qu'elle apprend en autodidacte dans tellement de domaines..

      2. La Culture c'est de connaître la maxime "Il faut savoir cultiver son jardin"; à appliquer au propre comme au figuré. Vous savez ( sans regarder sur Internet !), qui a écrit cela ?

      3. Et puis tout le monde ne peut pas vivre en ville, ou ne le désire pas. Ou ne le peut

      4. Petie Soeur ne nous fait rien croire; elle vit et témoigne.

      Je suis certaine de plusieurs de ses lectrices n'ont pas le même profil qu'elle; mais sa pugnacité, son optimisme sont contagieux..

      On fait partie, je pense toutes ici, de la "foule sentimentale" ( chanson de Souchon). "On nous fait croire que le bonheur c'est d'avoir des avoirs plein nos armoires"
      "Nous on a soif d'idéal, des étoiles, des vagues... que des choses pas commerciales"

      Dommage d' être juste sensible à des choses éphémères et commerciales...

      Ou alors c'est un test pour voir si on va se mettre en colère; même pas la peine d'en prendre la peine. Juste une petite réponse calme, tranquillement...

      Vivent les poules !! et vive le fumier !.

      Supprimer
    5. que fait madame prout prout sur ce blog ? vive expression d'acclamation ne prend jamais -ent donc on dit vive les poules ! un peu de culture voyons.vaut mieux rire devant tant de bêtise.agnès

      Supprimer
    6. Désolée Agnès, les 2 orthographes de "vive" sont acceptées
      (Que) vivent les poules....
      et
      Vive les poules !

      VIVE : Cri par lequel on exprime un souhait de longue vie ou son admiration, ou une simple approbation : Vive ou vivent les vacances ! Vive la République !
      (dictionnaire Pierre Larousse)

      Et puis Agnès vous mélangez les propos de 2 expéditrices de 2 messages bien différents...
      Signé Jo-Elle

      Supprimer
    7. à la place de" faire faire" je préfèrerai "délèguer" ne serait-ce qu'un peu d'égard pour la personne qui vous seconde.Et oui, la méchanceté est gratuite, elle...

      Supprimer
  13. Comme tu as raison! Je partage ton point de vue à 1000Ù. Quand nos obligations deviennent nos libertés, nous vivons heureux... tout simplement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le bonheur simple que tant de gens ne connaissent pas, malheureusement
      ;-)

      Supprimer
  14. Tu as 10 000 fois raison petite soeur mais peu de gens connaissent le bonheur simple. L'essentiel c'est d'être heureux!!! J'aime les voyages et j'aimerais en faire davantage et j'aime l'art, la culture (enfin pas tout!!!) mais je suis casanière et j'apprécie beaucoup ma vie sans beaucoup d'argent à la campagne, regarder la nature plutôt que les pots d'échappement des voitures!!!

    RépondreSupprimer
  15. Ouh là là, à quoi sert de laisser un commentaire désobligeant (et anonyme) ?
    Si ce blog plein d'idées, de bon sens et de générosité du partage ne vous convient pas, allez donc voir ailleurs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme, qui avez laissé un commentaire virulent, vous êtes certainement une personne aigrie et perpétuellement insatisfaite. Sachez pour votre gouverne que près de mon compost, de mon potager, de mes arbres, loin dans ma montagne, je suis dans la vraie vie. Et il m'arrive de me rendre à l'opéra de ma capitale régionale, parfois au cinéma. Sur ce, il est 20 heures et je file assister à un concert remarquable de musiques avec des instruments anciens, à 10 km de ma "cambrousse"

      Supprimer
  16. Question:Que fait cette personne sur un blog qui ne la concerne pas? son snobisme est à la hauteur de son manque de tact pour quelqu'un de soi disant "cultivée", il y a de nombreuses lacunes , le ha ha pour terminer son commentaire
    est ce une moquerie , de la méchanceté , ou les 2?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me posais aussi la question,le blog de petite soeur s,intitule" vivre de peu mais vivre mieux".
      Je rejoins tous les autres com.
      Merci petite soeur pour le bonheur que vous nous apporter au quotidien.
      Pour ma part je n,ai jamais pris l,avion, je n,aime pas le théâtre, les belles voitures ne m,intéressent pas, je n,ai pas de piscine etc...
      J,ai un beau jardin grâce à mon homme, j,aime bien entretenir notre maison, bricoler plein de choses,recevoir mes enfants et petits enfants et surtout les voir heureux et épanouis c,est mon plus grand bonheur!HAHA!
      Mamylène

      Supprimer
  17. Bonjour petite sœur,

    Je souhaite raconter sur ce lieu d'échange (pour la personne anonyme qui a envoyé un commentaire sur sa vie différente de la votre)une petite histoire de la parole et de trois tamis:
    Est ce que cette parole répond aux questions de ces 3 tamis
    1er tamis : est ce que vous avez à dire est la vérité?
    2ème tamis : est ce que vous avez à dire est bon?
    3ème tamis : est ce que vous avez à dire est utile?
    si votre parole n'a pas pour réponse à ces questions le mot OUI , vous avez d'autres réponses possibles:
    - apprendre vous taire
    - apprendre à exprimer différemment votre point de vue
    PS: ne jamais oublier que chacun vit différemment
    Martine la petite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, sage conseil ! !
      Et j'ajouterais : ne surtout jamais oublier de respecter les autres, quel que soit leur choix (et même si ce n'en est pas toujours un !)de vie.

      Supprimer
  18. Avec le confort que nous avons maintenant le corvées sont bien allégées, La seule chose que je surveille avec soin est le bazar dans le grenier, ça deviendrait vite ingérable, le reste se fait au gré de mes humeurs. Bon dimanche à toutes.

    RépondreSupprimer
  19. Je suis "étonnée" (atterrée) de l'intervention de cet(te) "anonyme"; insulter, mépriser, stigmatiser sans montrer patte blanche, c'est un crédo très actuel et facile. "rouler dans une voiture neuve", elle fait marcher le système, et tant mieux pour notre économie, mais elle doit acheter des voitures étrangères, très chères ... ce message est simplement une provocation au site "vivre de peu", elle n'y est pas la bienvenue. bref, traitons ceci par le mépris...
    J'aurai souhaité rebondir sur le sujet initial, j'ai 2h30 de trajet par jour pour aller/revenir du travail, ma petite fille à domicile et à accompagner à l'école demain, un travail intéressant sans plus, un salaire médiocre, veuve avec 3 enfants depuis 11 ans, je me débat H24.
    Je me retrouve tous les jours sur ce site, et ce n'est pas pour rien.
    Les temps sont durs, ceux qui n'ont pas de "cultures" n'auront aucune capacités d'adaptation, elle pourra toujours manger son tableau de bord, nous nous saurons faire du feu..
    Bises à toutes

    RépondreSupprimer
  20. Je rebondis sur ce qui est écrit précédemment. Il y a quelques années, mon mari est décédé, nous avions 6 enfants, la plus jeune avait 3 ans.Habiter à la campagne a facilité ma vie, car élever des enfants au contact de la nature est bien plus facile qu'en ville. Ils savent cultiver le jardin, allumer et entretenir les feux qui sont notre seul mode de chauffage et de cuisson, ils savent pomper au puits, connaissent toute la flore et la faune environnante, savent se repérer dans les forêts. Ils savent organiser des jeux d'extérieur et d'intérieur avec peu. Casser du petit bois, fendre les bûches, ils se "bousculent" pour le faire, les filles cousent et tricotent, les garçons savent faire des ourlets, et recoudre des boutons, ils savent tous faucher, curer notre ruisseau et " rigolent" très souvent. Et pourtant, nous avons peu de moyens et le potager et le verger nous aident beaucoup . Beaucoup de livres à la maison, un piano, des discussions à bâtons rompus, et une conscience très vive des méfaits de la surconsommation. Leurs enseignants les trouvent atypiques, mais très équilibrés et sympathiques. C'est ma récompense.
    Notre véhicule a 20 ans et passe bien les contrôles techniques. C'est vrai nous ne faisons guère tourner l'économie, mais nous polluons peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand bravo à vous!
      Vous avez donné une vie merveilleuse à vos enfants malgré l,absence de leur père,vous les avez rendu autonomes et c,est vrai qu,à la campagne on trouve toujours à s,occuper surtout si on a la chance d,avoir du terrain autour de sa maison. La famille nombreuse demande bcp d,énergie mais les enfants ne s,ennuient jamais ils ont tjrs de la compagnie pour s,amuser,ils apprennent à partager à s,entraider etc...
      Mamylène

      Supprimer
  21. Bonjour !!!

    Tout d'abord petitesoeur je suis désolé pour de blog du commentaire de cet "anonyme" car tu nous donne tellement ! Je suis loin d'être à la hauteur de tes acquis ça n'empêche que tu m inspire et tu me donne la force d essayer et de changer certaines choses !!! tout d'abord c'est en lisant ton blog que je me suis aperçu que mon job ne me donner pas satisfaction et que je pouvais changer !!! Aujourd'hui je suis dans un domaine différent avec un regard social des mon entourage différent et tu as raison le mieux dans la vie se sont les plaisirs simple et oui moi je dis que pouvoir prendre soins et être là pour les siens c'est dejà 70 % du bonheur !!! alors continu stp à nous aider !!! à nous inspirer !!! eh oui aujourdhui je fais ce que je veux !!!
    gros bisous du nord !!!!

    RépondreSupprimer
  22. en campagne en ville il y a des imbéciles partout
    chacun chacune de savoir vivre en profitant des avantages de la ville ou la campagne
    j ai 70 ans 3 enfants 40 ans de travail 10 ans de retraite et j ai toujours un emploi du temps comme a 20 ans si non je ferai toujours du menage ou la lessive je fais de la marche chaque jour avec un horaire qui varie selon la saison si non il y a toujours quelque chose et c est jamais les menus sont fait au mois mardi vendredi poisson mercredi légumes sec samedi steak
    je comprend que cette vie de routine ne convienne pas a tout le monde mais a 20 ans j etais deja accro au mangement
    voila longtemps que je te lis petite sœur et je relis régulièrement ton livre que j ai imprime

    RépondreSupprimer
  23. Ah là là ... je dois avouer qu'en ce moment, je me cherche pas mal. Et la réponse à ta question est non, je ne fais pas ce que je veux :(

    Je cours en permanence pour les courses, les enfants, la maison. J'ai abandonné le jardin (le peu que j'y faisais) car clairement, je n'ai pas le temps. A peine ai-je le temps de faire quelques activités pour moi, qui parfois doivent quand même sauter pour cause impromptue (souvent, rdv médical). J'ai parfois l'impression de n'être qu'une gouvernante ... et je ne sais pas comment changer ça.

    RépondreSupprimer
  24. Petitesoeur, ne te laisse pas abattre par les commentaires débiles ! Franchement, celui-ci parait tellement caricatural qu'on peut douter de l'honnêteté de son auteur (il y en a qui laissent des coms méchants juste pour emm.. les gens). Conduire une voiture neuve ?! Laisse moi rire ! J'en ai eu, je sais de quoi je parle, et c'est vrai, ça fait plaisir, mais de là à dire que ça fait l'essentiel de la vie, c'est une erreur tellement grossière que je plains le courageux anonyme qui n'a rien compris à la vie. Moi, ça m'a fait rigoler.
    Mais c'est pour ne pas laisser mon blog se faire polluer par ce genre de trolls que je valide les commentaires. Comment ça ce n'est pas juste ? C'est mon blog, c'est chez moi, c'est pas démocratique, et c'est comme ça !
    Emmerdons les trolls !

    RépondreSupprimer
  25. Dommage cette "anonyme" c'est trompée de blog, elle devait aller voir les blogs de citadines qui "reçoivent" des cadeaux des entreprises car elles servent de plateforme de pub. :vêtements, parfums etc. etc. Vous votre créneau c'est la simplicité, l'auto suffisance, le désencombrement. Il y a donc erreur d'aiguillage !!! Puis si elle n'adhère pas à ce style de vie inutile d'être méprisante, ce qui représente pour moi une absence d'intelligence du coeur. Ce qui fait la richesse d'une société c'est la diversité, triste si nous étions tous semblable. Bonne route à vous

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir,
    Quel bonheur de pouvoir faire ce que vous voulez, ce n'est pas donné à tout le monde. Même si la vie est faite de choix, l'on ne peut tout de même pas toujours faire comme l'on voudrait. Qui paierait les études de mes enfants (écoles de commerce et autre) ? Ce n'est pas avec les aides que je pourrais les aider dans leurs parcours scolaires et professionnels. A la campagne l'on peut toujours s'en sortir mais à Paris ? Pas de glanage possible, tout à un coût. Alors rester vivre ma vie comme il me plairait eh bien c'est tout simplement impossible. Ah mais sinon j'en connais autour de moi qui vive aux alentours et qui ont fait ce choix de ne pas être salarié d'une entreprise. Ils se plaignent des fins de mois difficiles, ils se plaignent de ne pas partir en vacances, de ne pas pouvoir manger autre chose que des premiers prix etc...J'ai tellement vu ma mère compter chaque sous (mère au foyer), j'ai trop souffert enfant du regard des autres enfants, de ne pas "être dans la tendance", de ne pas pouvoir participer à aucun plaisir scolaire (sorties, spectacles etc. car participation minime soit-elle était impossible) qu'il m'est tout simplement impossible d'imaginer offrir cette vie sur Paris à mes propres enfants (à la campagne l'on peut jouer avec peu de choses, l'on peut s'imaginer un monde). Alors je réponds que non, il n'est pas possible de faire ce que je veux, mais travailler à l'extérieur de chez moi (intérimaire) n'est pas un fardeau, j'ai été éduquée pour travailler, à 8 ans je faisais des ménages pour aider ma mère, je gardais des enfants, je promenais les chiens, bref en même temps l'argent ne rentre pas tout seul. En fait, à bien y réfléchir, je préfère l'indépendance financière et permettre de réaliser les rêves de mes enfants dans tous les domaines. Personnellement je n'ai pas fait d'étude, car pas d'argent à la maison. La vie que ma mère a eu en qualité de mère au foyer me plairait sur quelques années, mais pas une vie entière. J'aime trop rencontrer physiquement les gens de tous horizons par le biais de mes missions, les challenges professionnels. Bonne continuation à vous.

    RépondreSupprimer

bienvenue et merci de faire de ce lieu, un lieu d échanges et de partage. Je précise toutefois, que j ai le dernier mot concernant la publication ou non de votre commentaire.